Mezquita-Catedral

La Cathédrale

Le Chapitre

Le Chapitre

"Le Chapitre des Chanoines de la CathĂ©drale est un collĂšge de prĂȘtres, chargĂ© des fonctions liturgiques les plus solennelles de l’Église-CathĂ©drale. Il est Ă©galement chargĂ© des fonctions que le droit ou l’évĂȘque du diocĂšse pourraient lui attribuer" (Code de Droit Canonique, nÂș 503)

Plus concrÚtement, entre les finalités visées par cette entité, se trouvent:

  • La cĂ©lĂ©bration des fonctions liturgiques dans la Sainte Église-CathĂ©drale
  • Veiller au service pastoral des fidĂšles qui s’y rendent, et s’occuper trĂšs spĂ©cialement du tourisme
  • Remplir les fonctions attribuĂ©es par le Droit commun ou par l’évĂȘque du diocĂšse
  • Agir en tant qu’organe de consultation en relation aux questions proposĂ©es par l’évĂȘque
  • Conserver et administrer tous les biens de l’Ensemble Monumental MosquĂ©e-CathĂ©drale et du Chapitre

Pour atteindre ces objectifs, le travail quotidien du Chapitre est organisĂ© au travers de la mise en marche d’une sĂ©rie de commissions de travail. Sa fonction n’est autre que de s’occuper, d’une maniĂšre spĂ©cifique et efficace, de toutes les affaires relatives au bon fonctionnement de l’institution:

  • Commission de liturgie
  • Commission pastorale
  • Commission pour la relation avec les confrĂ©ries
  • Commission pour le dialogue interreligieux
  • Commission du patrimoine
  • Commission pour les ouvrages extraordinaires
  • Commission pour l’inventaire des biens meubles de l’Ensemble Monumental MosquĂ©e-CathĂ©drale
  • Commission de la titularitĂ© de l’Ensemble Monumental MosquĂ©e-CathĂ©drale
  • Commission d’économie
  • Commission de tourisme
  • Commission pour les guides touristiques
  • Commission de suivi de l’ "Âme de Cordoue" et des visites Ă  la Tour de l’Ensemble Monumental MosquĂ©e-CathĂ©drale
  • Commission de sĂ©curitĂ©
  • Commission de protocole
  • Commission pour la relation avec les mĂ©dias

Entre les autres outils fondamentaux utilisĂ©s par le Chapitre pour le dĂ©veloppement optimal de ses compĂ©tences, se trouvent les rĂ©unions capitulaires. Dans ces sessions, qui se tiennent, gĂ©nĂ©ralement, deux fois par mois, les questions d’intĂ©rĂȘt pour l’institution sont discutĂ©es et des dĂ©cisions sont prises Ă  leur Ă©gard.

Salle Capitulaire

La Salle Capitulaire, qui n’est pas visitable, est un lieu trĂšs important pour le dĂ©veloppement de la vie de la CathĂ©drale, car c’est lĂ  oĂč le Chapitre se rĂ©unit.  son origine, elle fut conçue comme une crypte de la chapelle du Cardinal Salazar, situĂ©e dans le sous-sol de cet espace. Il s’agit d’une salle octogonale avec une coupole rabaissĂ©e et des dĂ©corations en plĂątre. Elle renferme certaines Ɠuvres d’art d’intĂ©rĂȘt, comme la sculpture de l’Agnus Dei, de Pedro de Mena, ou une sĂ©rie de cinq peintures Ă  l’huile attribuĂ©es Ă  Juan Pompeyo

Actuellement, le Chapitre de la Cathédrale de Cordoue est constitué par les membres suivants: 

  • M. Manuel PĂ©rez Moya, Doyen-prĂ©sidente et Chanoine pĂ©nitentiaire
  • Mons. Juan Moreno GutiĂ©rrez, Chanoine Archidiacre Ă©mĂ©rite
  • M. Manuel Nieto Cumplido, Chanoine Archiviste-BibliothĂ©caire Ă©mĂ©rite
  • M. Gaspar Bustos Álvarez, Chanoine Ă©mĂ©rite
  • M. Juan Arias GĂłmez, Chanoine Doctoral Ă©mĂ©rite
  • M. Valeriano Orden Palomino, Chanoine thĂ©ologien Ă©mĂ©rite
  • M. Claudio MalagĂłn Montoro, Chanoine Ă©mĂ©rite
  • M. Alfredo Montes GarcĂ­a, Chanoine thĂ©ologien
  • Mons. Lorenzo LĂłpez-Cubero GimĂ©nez, Chanoine Ă©mĂ©rite
  • Mons. D. Antonio Evans Martos, Chanoine MaĂźtre-SecrĂ©taire
  • M. Manuel MarĂ­a Hinojosa Petit, Chanoine ArchiprĂȘtre-Responsable du Culte
  • M. Antonio Francisco Murillo Torralbo, Chanoine Chantre-MaĂźtre de Chapelle
  • M. Fernando Cruz-Conde y SuĂĄrez de Tangil, Chanoine Archidiacre-Économe
  • Mons. Antonio Jurado Torrero, Chanoine Responsable du Travaux
  • M. Manuel GonzĂĄlez Muñana, Chanoine 
  • M. JoaquĂ­n Alberto Nieva GarcĂ­a, Chanoine Doctoral
  • M. Francisco JesĂșs Orozco MengĂ­bar, Chanoine Magistral
  • M. Pedro Soldado Barrios, Chanoine 
  • M. Manuel Montilla Caballero, Chanoine Archiviste-BibliothĂ©caire
  • M. JosĂ© Juan JimĂ©nez GĂŒeto, Chanoine Porte-parole
  • M. AgustĂ­n Paulo Moreno Bravo, Chanoine 
  • M. Antonio Gil Moreno, Chanoine 
  • M. Antonio Llamas Vela, Chanoine 
  • M. Antonio Prieto Lucena, Chanoine
  • M. TomĂĄs Pajuelo Romero, Chanoine 

Chanoines d’honneur :

  • M. BartolomĂ© Menor Borrego
  • M. Pedro Crespo Hidalgo 

Sanctuaires et ermitages

Le chapitre de la CathĂ©drale est titulaire d’autres lieux sacrĂ©s ayant trait Ă  des dĂ©votions historiques de Cordoue. C’est pour cela qu’il est chargĂ© de leur administration et conservation.

Sanctuaire de Notre Dame de la Fuensanta

Il a Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© Bien d’IntĂ©rĂȘt Culturel (DĂ©cret 8/2007 du 9 janvier). Sa fondation commĂ©more un miracle survenu aux environs de l’an 1420, lors de l’apparition de la Vierge Ă  Gonzalo GarcĂ­a.

Savoir plus

Ermitage de Notre Dame de Linares

Son histoire est reliĂ©e Ă  la conquĂȘte de Cordoue par Fernando III le Saint, en l’an 1236. La tradition veut que le monarque construisĂźt un ermitage en honneur de la Vierge en utilisant une ancienne tour de garde.

Savoir plus

Ermitage de Notre Dame de la Santé

Il fait partie du CimetiĂšre de Notre Dame de la SantĂ©, ensemble funĂ©raire construit dans les premiĂšres annĂ©es du XIXĂšme siĂšcle, oĂč se trouvent les sĂ©pultures des personnalitĂ©s les plus illustres de Cordoue.

Savoir plus

Sanctuaires et ermitages

Sanctuaire de Notre Dame de la Fuensanta

Il a Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© Bien d’IntĂ©rĂȘt Culturel (DĂ©cret 8/2007 du 9 janvier). Sa fondation commĂ©more un miracle survenu aux environs de l’an 1420, lors de l’apparition de la Vierge Ă  Gonzalo GarcĂ­a. Des annĂ©es plus tard, l’abri qui protĂšge la fontaine – populairement connu comme le «  pocito  » sera construit lĂ  oĂč la Vierge apparut. C’est Ă  son cĂŽtĂ© que le sanctuaire fut construit. Les deux constructions se trouvent sur les terrains de l’ancien jardin d’Albacete, qui appartient au Chapitre de la CathĂ©drale. De son cĂŽtĂ©, la titulaire du temple, Notre Dame de la Fuensanta, est un chef d’Ɠuvre anonyme rĂ©alisĂ© en terre cuite polychrome que l’on a reliĂ© au cercle du sculpteur Mercadante de Bretaña. Depuis son couronnement en 1994, elle est la patronne de la ville de Cordoue, avec les Saints martyrs Acisclo et Victoria.

L’espace du temple est structurĂ© en trois nefs sĂ©parĂ©es par des piliers qui soutiennent les arches. Son intĂ©ressante collection de peintures cordouanes correspond au baroque, car le sanctuaire renferme le legs de Valderrrama, composĂ© par quatre tableaux d’Antonio del Castillo, rĂ©cemment restaurĂ©s par le Chapitre de la CathĂ©drale, ainsi que d’autres tableaux, comme l’Enterrement de Christ, du peintre Juan de Alfaro.

Horaires de visite

Tous les jours de 19h à 20h (sauf en juillet et août, de 20h à 21h)


Horaires de culte

Horaire d' été, du 26 mars au 1 er octobre 

  • Jours ouvrables, samedis et veilles de jours fĂ©ries 
    19h.30 
  • Dimanches et jours fĂ©ries 
    09h.30/12h.30/19h.30 

Horarie d' hiver, du 2 octobre au 25 mars

  • Jours ouvrables, samedis et veilles de jours fĂ©ries 
    19h.30
  • Dimanches et jours fĂ©ries
    09h.30/12h30/19h.30

Ermitage de Notre Dame de Linares

Son histoire est reliĂ©e Ă  la conquĂȘte de Cordoue par Fernando III le Saint, en l’an 1236. La tradition veut que le monarque construisĂźt un ermitage en honneur de la Vierge en utilisant une ancienne tour de garde. Cette structure d’origine mĂ©diĂ©vale, qui correspond au chevet, est complĂ©tĂ©e par d’autres Ă©lĂ©ments construits entre le XVIĂšme et le XIXĂšme siĂšcle. L’église comprend une seule nef avec un transept, une tour au chevet et un clocher aux pieds. La dĂ©votion de ce temple est concentrĂ©e sur la titulaire du temple, Notre Dame de Linares, une image Ă  esthĂ©tique maniĂ©riste qui conserve Ă  peine l’empreinte mĂ©diĂ©vale indiquĂ©e par certains experts. Entre le patrimoine prĂ©sent dans le sanctuaire, nous trouvons les peintures reliĂ©es Ă  Juan Luis Zambrano, Juan de Alfaro et JosĂ© de Sarabia. L’ermitage a Ă©tĂ© Ă©galement dĂ©clarĂ© Bien d’IntĂ©rĂȘt Culturel (DĂ©cret 270/2001 du 11 dĂ©cembre) 

Horaires de visite

Les dimanches de 12h00 Ă  12h30


Horaires de culte

Horaire d' été, du 26 mars au 1er octobre

  • Dimanches et jours fĂ©riĂ©s 
    11h.00

Horaire d' hiver, du 2 octobre au 25 mars

  • Dimanches et jours fĂ©riĂ©s
    11h.00

      

Ermitage de Notre Dame de la Santé

Il fait partie du CimetiĂšre de Notre Dame de la SantĂ©, ensemble funĂ©raire construit dans les premiĂšres annĂ©es du XIXĂšme siĂšcle, oĂč se trouvent les sĂ©pultures des personnalitĂ©s les plus illustres de Cordoue. L’ermitage actuel est bĂąti sur une petite chapelle antĂ©rieure rĂ©alisĂ©e en raison de la dĂ©couverte de la sculpture de Notre Dame de la SantĂ©, une petite statue en terre cuite polychrome, de quelques 15 cm de hauteur. La conception de cet oratoire correspond Ă  l’architecte Ignacio TomĂĄs, et comprend une nef Ă  deux tronçons, surmontĂ©e par une voĂ»te en berceau avec des lunettes et un transept surmontĂ© par une coupole. L’autel est occupĂ© par un retable dans lequel se trouvent les peintures des martyrs Acisclo et Victoria. L’extĂ©rieur prĂ©sente une façade d’influence nĂ©oclassique avec un fronton triangulaire. Elle contient une reprĂ©sentation en pierre de la Vierge de la SantĂ©.

Horaires de visite

-    


Horaires de culte

Horaire d' été, du 26 mars au 1er octobre 

  • Jours ouvrables 
    17h30 (juillet: 19h30)
  • Dimanches
    12h00 (juillet: 10h30)

Horaires d' hiver, du 2 octobre au 25 mars 

  •  Jours ouvrables 
    17h30
  • Dimanches 
    12h00
Nous utilisons des cookies anonymes

Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez de les utiliser