Mezquita-Catedral

La Cathédrale

Espace sacré

Espace sacré

La Cathédrale de Cordoue constitue le cœur cultuel et culturel du diocèse, l’espace où la religiosité s’exprime au travers de la liturgie, l’art, l’architecture, la musique ou les activités de charité. C’est le Chapitre de la Cathédrale qui s’occupe, depuis des siècles, de l’administration et gestion de toutes ses finalités

Depuis 1236, après la conquête de Cordoue par Fernando III, l’ancienne Aljama est dévouée au culte catholique, mais ce n’est qu’en l’an 1239 que l’édifice acquiert le rang de Cathédrale, quand il reçoit la consécration épiscopale de Don Lope de Fitero. Ce sera cet évêque qui, après la restauration du siège, procèdera à la constitution du Chapitre.

Depuis ce moment jusqu’à présent, de façon ininterrompue, le Chapitre de la Cathédrale de Cordoue sera chargée, entre autres fonctions, de la célébration des solennités liturgiques qui ont lieu dans le Grand Temple, du service pastoral aux fidèles et de l’administration et conservation de son patrimoine.

Monseigneur Demetrio Fernández González

Évêque de Cordoue

La Cathédrale est l’ "alma mater" du diocèse, son temple mère et le cœur de sa vie religieuse. Elle sert, en outre, de siège épiscopal, du fait qu’elle contient la chaire de l’évêque

Lettre de l’évêque

M. Manuel PĂ©rez Moya

Doyen-président

Il doit présider le chapitre des chanoines. Entre ses fonctions essentielles, figure celle d’agir en tant que représentant du Chapitre, présider certaines cérémonies liturgiques

Lettre du Doyen

Notre Dame de l’Assomption

La Cathédrale de Cordoue est dévouée à la Vierge Marie. Ce ne sera qu’à partir du XVIème siècle que son titre comprendra le vocable de l’Assomption. De ce fait, l’iconographie mariale est présente dans de nombreuses œuvres d’art du temple, de styles et supports divers. Il se pourrait que la composition qui représente ce thème de la façon la plus parfaite soit le tableau du peintre Antonio Palomino, qui préside le Retable Majeur. Cette peinture, à grands effets baroques, emprunte le modèle iconographique de la Légende Dorée: Marie, entourée de chérubins, monte au ciel sous le regard perplexe des apôtres, qui découvrent que son sépulcre est vide



Nous utilisons des cookies anonymes

Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez de les utiliser